[CHRONIQUE] Un homme debout – Franck Lopvet

« On peut être, paraître, vivre, parler, résonner en SPIRITUALITÉ.
Ce n’est rien (et ne vaut rien) tant que l’on ne vit pas ! »

« L’humain est venu pour poser les règles du jeu et jouer. »

Nombre de pages : 241
Date de 1ère publication : 2017
4ème de couverture :

« Chercher à devenir, rien de tel pour s’éloigner de ce qui est déjà là. »
D’abord Dieu ne doit pas remarquer (cf l’élève en classe), donc je m’interdis de réussir, d’être magnifique, d’être trop heureux (attention au pain noir !). Car pour plaire à Dieu, c’est mieux d’être pauvre, déshérité, humble. Bref, il vaut mieux être en galère car il ne faut le déranger pour rien le Barbu. Inconsciemment, toujours, nous sommes persuadés que Dieu est pur, qu’il incarne le bien, qu’il protège les gentils. Evidemment, dès qu’on sort du fantasme bien-pensant, la logique veut que Dieu (univers, vie, principe…) soit la totalité, pas uniquement la moitié qualifiée de positive par les faiseurs de moutons que sont les prêtres de toutes les confessions. Dieu est un cloporte, un assassin et une pute, la subtilité et la vulgarité. Dieu est tout. Il est inutile de faire le bien pour se protéger de la Vie. Il n’y a pas une attitude qui plaise à la Vie car rien ne lui déplaît. Tout est la Vie.
L’Homme Debout est le souffle d’un vent nouveau, une vision radicalement inédite et centrée sur l’humain. Sans renier l’héritage de « Conversation avec Dieu » de N.D. Walsch, ou « Le pour de l’instant présent » d’Eckhart Tolle, F. Lopvet pousse les idées jusqu’au bout de leur logique pour atteindre un paradigme neuf taillé sur mesure pour l’homme d’aujourd’hui.

Chronique

Sous la forme d’une interview, F. Lopvet va nous expliquer point par point ce qui définit sa perception du monde et maintenant sa manière de le transmettre à travers ses stages.

Sujet principaux

  • Apprendre à vivre la Vie, avec ou sans spiritualité
  • Les multi incarnations / multi-dimension / multivers
  • Le conscient, l’inconscient, le subconscient
  • Apprendre la responsabilité de son incarnation, de ses choix et actes
  • Qu’est-ce qu’un homme debout ?
  • La mort
  • Les chakras
  • L’argent

Ce que j’en pense

J’ai adoré la façon de percevoir le côté humain vs l’âme. Car en effet, notre mental et nos émotions (conscient et inconscient) prennent parfois le dessus sur nos désirs de l’âme (subconscient).
Avec ces explications, rattachées au contexte de la Loi d’Attraction, on comprends aisément pourquoi il n’est pas toujours possible d’attirer à soi ce que l’on désire. Etant donné que nous n’avons pas le contrôle direct de notre inconscient & subconscient !

Je trouve que tous les concepts développer dans le livre sont bien expliqués. Parfois en deux pages, c’est concis. Mais cela permet d’apercevoir le point de vue de l’auteur.

Certaines notions sont récurrentes car F. Lopvet tient véritablement à véhiculer des messages bien précis. Le plus bel exemple : celui de “Vivre la Vie” car cela dépasse de loin la connexion à la spiritualité. La spiritualité n’est rien d’autre que de la masturbation mentale pour mettre des étiquettes sur ces nouvelles énergies et cette expansion massive de croissance que l’on vit actuellement. Mais ce n’est pas grâce à cela que l’on évolue. C’est en regardant devant soi et en avançant pas à pas avec son cœur.

En voici un extrait :

“Je considère aujourd’hui qu’un humain qui n’est pas conscient des phénomènes énergétiques, qui n’est pas conscient des phénomènes spirituels, qui n’est pas conscient des mondes invisibles, est souvent ‘mieux équipé’ pour réussir la vie selon les critères de l’humain véritable – pas selon les critères d’Hollywood – que celui qui a envisagé cela par les portes de la spiritualité.
Le fait d’avoir des perceptions sous-entend d’avoir des moyens pour mieux contrôler et diriger sa vie, sachant finalement que, plus on contrôle et plus on essaye de diriger consciemment la Vie, plus on va dans le mur, car on n’est pas assez fins, assez subtils, assez intelligents dans le sens noble du terme, pour parvenir à la résolution énergétique de tous les enchevêtrements que l’on a mis en place, avec chacune des relations, avec chaque personne que l’on a rencontrée.
[…]
Vous pouvez apprendre, comprendre, intégrer tous les concepts et idéaux possibles en terme de spiritualité. Vous aurez toujours des événements, des blessures émotionnelles qui surgiront afin de faire un travail sur vous.”

J’aime aussi son côté dérageant. Ses paroles parfois décalées, brutes et sans filtres vont déranger, voire choquer. Et c’est aussi une manière d’impacter les gens par les mots, ce côté justement déroutant.

Vous l’aurez compris, c’est un véritable coup de cœur que j’ai eu pour ce livre, que j’ai dévoré de A à Z !

Citations / Mes coups de cœur

« Faire un choix c’est contrôler. En fait, on pose une direction. Et il n’y a pas de problème avec l’idée de contrôler. C’est quand on souhaite contrôler les choses qui ne sont ‘pas’ de notre ressort que le contrôle devient un problème. »

« Tout ce qu’on vit de « plus dur » est la version la « moins dure possible » compte tenu du nœud énergétique sous-jacent. C’est toujours la version la plus « cool » possible qui apparaît. Car tout est corrigé en temps réel par la part de nous qui n’est pas soumise à l’espace-temps, et qui fait des sauts dans le passé et le futur en permanence pour aller réguler nos états émotionnels. […] Ton ange-gardien, c’est toi. »

« Lorsque tu as lâché prise, tu ne sais même pas que tu as lâché prise. C’est à ça qu’on le sait, c’est qu’on ne le sait pas ! « Lâcher-prise » et « tenir » sont la même énergie, les deux faces d’une même pièce. On ne peut pas être « en train de » lâcher prise, comme on ne peut pas être « en train » d’avoir la foi. On a la foi ou on ne l’a pas. »

Conclusion

Un énorme coup de cœur !
Un vent d’air frais sur la spiritualité. Il dérange, il est décalé.

Mais aucune fois je n’ai senti de dissonance dans ses mots. Tous les sujets abordés me sont cohérents et j’ai pris plaisir à lire chaque phrase de ce livre !
Et pour finir, deux dernières citations :

« J’ai posé comme filtre « d’accepter de reconnaître que, ce que je vois, c’est moi », et cela suffit à ce que ça soit clair. »

« Vivre la Vie est la solution à la Vie »

Pour plus d’articles de ce type, faites le moi savoir dans les commentaires ci-dessous !

Follow Isis:

Comme un lotus dans son étang, je baigne dans le Yoga et les livres pour y puiser mon épanouissement et mon inspiration au quotidien ♥

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Inscrivez moi à la newsletter mensuelle !