[CHRONIQUE] L’alimentation ou la 3ème médecine – Jean Seignalet

Classé dans : Alimentation & santé, Chronique | 0

« La méthode nutritionnelle n’est efficace que si elle est appliquée correctement. Chaque écart est généralement sanctionné. La rémission n’est pas la guérison. Cependant elle se confond avec elle, à condition que les prescriptions diététiques soient valablement suivies pendant toute la vie. »

Nombre de pages : 652 (avec annexes incluses : 770)
Date de 1ère publication : 1996
4ème de couverture :
« Mon excellent et regretté collègue Jean Seignalet aurait été heureux de la nouvelle version de son best-seller qui soutient fortement et scientifiquement cet aphorisme d’Hippocrate il y a 2512 ans : « Que ton alimentation soit ta médecine. »
Encore aujourd’hui, on oppose facilement médecine traditionnelle et médecines douces. En réalité, elles se complètent. Le grand mérite de Jean a été de promouvoir la 3ème voie avec grand succès. Une méthode simple et rigoureuse, souvent nettement plus efficace que des traitements traditionnels ou modernes très coûteux dans de nombreuses maladies de civilisation. Ce livre est une mine d’or. Nos ministres de la Santé devraient le connaître afin de promouvoir d’importantes économies pour leurs budgets qui explosent de toute part.
Une mauvaise alimentation est capable d’être à l’origine, avec d’autres facteurs associés, de maladies de longue durée handicapantes pour le restant des jours. La méthode Seignalet consiste précisément à changer ses habitudes alimentaires. Le plus beau cadeau qui vous puissiez faire à vos amis, à votre médecin, c’est ce livre. Vous apprendrez beaucoup sur votre patrimoine de santé et ce que vous ne comprendrez pas, votre médecin vous l’expliquera. » Henri Joyeux

Ancien interne des hôpitaux de Montpellier, Jean Seignalet fut un pionnier des greffes d’organes et de tissus, en particulier des transplantations rénales. Il a développé des examens biologiques qui aident au diagnostic et à la prévention de certaines maladies. Il a dirigé, pendant trente ans, le laboratoire d’histocompatibilité de Montpellier, tout en menant ses recherches sur l’alimentation.

Chronique

Pour tous ces qui ont vu ou eu entre les mains le pavé de 770 pages que représente le livre « L’alimentation ou la 3ème médecine », sachez qu’est sorti en 2017, un condensé simplifié et agréable à lire :

Un livre qui résume l’importance de l’alimentation et son rôle sur l’organisme pour se soigner sur du long-terme. Mais aussi une explication sur les trois grands types de maladies chroniques aujourd’hui connues, ainsi que leurs origines :

Auto-immunité (Polyarthrite rhumatoïde)
Encrassage (Fibromyalgie)
Élimination (Maladie de Crohn)

Il prend donc pour exemple, les maladies (citées ci-dessus) pour illustrer ses propos. Je vous le conseille vivement en 1er choix, pour une lecture de première approche, les concepts sont simplifiée, directs et digestes.

Pour en revenir au 1er livre : « L’alimentation ou la 3ème médecine », l’essentiel, à mes yeux, réside dans la description simple et rapide du régime alimentaire. Car finalement, c’est là que réside la clé du sujet. Tout le reste n’est que détails et explications. Intéressants certes. Surtout pour tous les professionnels qui auront besoin de matière afin de comprendre la base des travaux sur lesquels s’est penché le Docteur Seignalet pendant toutes ces années. Mais non indispensable pour toute personne en quête d’un mieux-être, suite à une maladie pesante, voire handicapante au quotidien.

L’essentiel est de rester carré dans sa démarche, et de suivre à 100% le ‘régime alimentaire’. Sachant qu’il faut entre 3 mois à 1 an pour percevoir les améliorations sur votre santé. Et qu’au mieux, c’est un style de vie alimentaire à adopter à vie. Car dès que l’on retourne à son alimentation d’avant, les symptômes reviennent. Et comme il a très bien été signalé dans le livre :

« Le changement nutritionnel n’est vraiment efficace que lorsqu’il est appliqué valablement. Quand la diététique est suivie à 90%, le bénéfice n’est pas de 90%, mais en moyenne de 50% par rapport au maximum possible. »

Contraignant dans la théorie. Mais pour ceux qui suivent ce régime après plus d’une décennie, c’est un moindre mal par rapport à leur maladie qui, avant, était un handicapant au quotidien.

« La méthode nutritionnelle n’est efficace que si elle est appliquée correctement. Chaque écart est généralement sanctionné. La rémission n’est pas la guérison. Cependant elle se confond avec elle, à condition que les prescriptions diététiques soient valablement suivies pendant toute la vie. »

Le régime Seignalet

Dans les grandes lignes, cela se résume à ces quelques points :

« Mon but est d’exclure tous les aliments dangereux introduits depuis le début de la civilisation. Ils correspondent à ceux qui ne sont jamais consommés par les animaux sauvages. Les principales directives de ma méthode sont les suivantes :

  1. Exclusion des laits animaux de toutes origines et de leurs dérivés.
  2. Exclusion des céréales mutées, essentiellement blé et maïs.
  3. Exclusion des produits cuits à température trop élevée, c’est-à-dire au-dessus de 110°C.
  4. Exclusion des huiles raffinées, remplacées par des huiles vierges consommées crues.
  5. Limitation des produits pollués, autant que faire se peut, ce qui a pour corollaire une préférence pour les aliments biologiques.
  6. Supplémenter en vitamines et minéraux

Ce régime sera désigné indifféremment comme ancestral, hypotoxique ou de type originel. »

Dans le détail :

LAITS ANIMAUX

Quelle que soit leur origine : vache, chèvre, brebis, jument.
Quelle que soit leur présentation : lait, beurre, fromage, crème, yaourt.

CEREALES MUTEES

C’est-à-dire : maïs, seigle, orge, avoine, kamut et épeautre.
Seuls sont conservés riz, sarrasin et sésame.

PRODUITS TROP CUITS

Se cantonner aux produits crus ou cuits à température inférieure à 110°C : cuisson à la vapeur douce grâce à un autocuiseur.

HUILES RAFFINEES

C’est-à-dire la quasi-totalité des huiles trouvées dans le commerce. La mention « première pression à froid » ne signifie pas absence de raffinage.

Pour obtenir des huiles correctes, il faut se tourner vers les magasins ‘bio’. Aucune huile n’est complète. Il faut donc en prendre plusieurs. Un bon cocktail est représenté par : olive, noix, et onagre.

IRRADIATION DES ALIMENTS

Lorsqu’il est mentionné « produits pollués », le Dc Seignalet explique dans le détail le principe de l’irradiation des aliments (ou ionisation). Un moyen employant les rayons X & Y pour :

  • Détruire les bactéries, moisissures et insectes sans recourrir à des désinfecttant chimiques toxiques.
  • Ralentir le mûrissement de certains fruits et légumes.
  • Bloquer la germination des pomme de terre, oignon et aulx.

Les buts principaux étant la salubrité et la conservation prolongée des produits.
Stériliser les aliments est devenu une obsession, car on admet les conceptions de Pasteur qui considère les germes comme non ennemis. En fait, les décès induits par les aliments infectés sont très rares, frappant presque toujours des sujets fragilisés par un déficit immunitaire. […] Notre tube digestif contient 10 fois plus de bactéries que notre corps ne compte de cellules.

L’irradiation est donc d’utilité discutable, surtout elle entraîne plusieurs dangers :

  • Elle détruit de nombreuses vitamines, en particulier A, B1, C et E.
  • Elle transforme des nitrates inoffensifs en nitrites redoutables et en nitrosamines cancérigènes.
[…]


Dans le livre, vous retrouverez de plus amples détails sur : les produits de mer, les légumes verts, les légumineuses, les crudités, les fruits frais et secs, les huiles, les condiments, les boissons, les aliments divers, les ferments lactiques, les sucres, etc…

Et pour terminer cette chronique, voilà la liste des maladies hermétiques à ce régime alimentaire :

Liste des maladies rebelles au régime hypotoxique

Echecs certains

  • Narcolepsie
  • Diabète sucré type 1
  • Anémie de Biermer
  • Thyroïdite de Hashimoto
  • Purpura throbocytopénique idiopathique
  • Pelade
  • Vitiligo
  • Rectocolite ulcéro-hémorragique
  • Gammopathie monoclonale
  • Leucémie lymphoîde chronique
  • Tumeurs bénignes
  • Syndrome de fatigue chronique
  • Eczéma de contact
  • Sarcoïdose
  • Sensibilité chimique multiple

Echecs probables (nombre de patients trop limités pour donner des conclusions)

  • Amyloses
  • Arthrite chonique juvénile oligoarticulaire
  • Myasthénie
  • Mélanome
  • Sarcomes
  • Maladie de Churg Strauss
  • Maladie de Vaquez
  • Thrombocytémie
  • Syndromes myélodysplasiques

Conclusion

Ayant eu des résultats très probants sur ma santé grâce à un changement radical sur mon alimentation, je suis convaincue que ce régime puisse en aider plus d’un à retrouver une santé meilleure, un confort de vie et un plaisir au quotidien. Car nous ne réalisons pas à quel point notre alimentation moderne est ‘salie’ à cause de toutes ces modifications agro-alimentaires. Et malheureusement, c’est bien trop souvent suite à une maladie que nous entreprenons les changements nécessaires.

Je vous souhaite une belle santé et un bon appétit !

Suivre Isis:

Comme un lotus dans son étang, je baigne dans le Yoga et les livres pour y puiser mon épanouissement et mon inspiration au quotidien ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez moi à la newsletter mensuelle !