[CHRONIQUE] L’écoute thérapeutique – Thierry Tournebise

posted in: Chronique, Psychologie | 2

“Alors que je m’apprête à saluer Éric, un SDF que je connais bien, son copain me lance : « Ne l’embrassez pas madame, il est saoul ! » Je m’entends lui répondre : « Ben tant mieux, sinon il est tellement mal ! » Éric me fixe, comme sonné. Vu, accepté, accueilli avec sa raison de boire, à laquelle non seulement je n’ai rien à redire, mais dont je reconnais la pertinence, puisqu’elle lui a permis de « tenir » jusqu’à aujourd’hui. Je vois son être et non son état. Entre lui et moi s’est ouvert un canal par lequel nous sentons circuler la vie. Je viens de découvrir la maïeusthésie.”

Acheter le livre en ligne
Nombre de pages : 183
Date de 1ère publication : 2001
4ème de couverture :
“Dans un langage clair et vivant, avec un grand respect des individus. Thierry Tournebise propose un regard subtilement humaniste de l’accompagnement psychologique qu’il nomme maïeusthésie. Il précise ici une approche qui, quoi que très structurée, ne se laisse enfermer dans aucune école. Les symptômes psychologiques y sont considérés de façon valorisante, non comme des troubles, mais comme des interpellations des parts de soi blessées, en attente de considération, de soin et surtout de réhabilitation.
Ces symptômes disparaissent non parce qu’ils sont éradiqués, mais parce qu’ils cessent d’être nécessaires. Les zones de l’existence ici visitées concernent aussi bien l’actuel que le passé récent ou ancien, l’enfance, la naissance, le prénatal, le transgénérationnel ou le systémique. Vous trouverez ici une vision précise et innovante de la communication en général et de l’accompagnement psychologique en particulier.
Cet ouvrage s’adresse aussi bien aux praticiens qu’aux usagers.”

Chronique

Au cours d’une exploration quelque peu hasardeuse dans les rayons “Psy” de la bibliothèque, j’ai découvert il y a quelques temps ce livre merveilleux :
Acheter le livre en ligne

Je ne connaissais absolument rien sur la Maieusthésie, ni son fondateur Thierry Tournebise. Mais L’écoute thérapeutique a été un vrai régal, d’une simplicité et fluidité dans la manière d’aborder le rapport entre une personne en mal d’être, le consultant, et une autre, le praticien, ouvert et à l’écoute.

Des différences subtiles mais claires qui ont fait basculé mon regard sur les possibilités de la psychothérapie.

 

Le site Maïeusthésie.com est une véritable mine d’or pour qui souhaite en découvrir plus à ce sujet ! Une multitude de publications sont mis en ligne et gratuitement téléchargeable.

Ma plus récente lecture à ce sujet a été l’article publié par la revue Nexus “Maïeusthésie”, une redécouverte car j’avais complètement mis de côté cette petite pépite (d’où le besoin d’en faire une petite chronique aujourd’hui).

 

Pourquoi un nom si compliqué ?

Pour Thierry Tournebise, ce nom est apparu comme une nécessité afin d’échapper à la dénomination “méthode Tournebise”.
Le nom a été choisi à partir du grec “maieutikê” (art d’accoucher) et “aisthésis” (sensibilité). Maïeusthésie est donc un néologisme qui définit la sensibilité aux processus “d’accouchement” de soi-même puis, en communication, une qualité d’ouverture à autrui.

 

Pour mieux illustrer ce concept, je préfère le fait en citant les points clés qui m’ont marqués : 


“La maïeusthésie, ça secoue. Pourquoi un tel remueménage ? Parce que tous les concepts concernant la maladie, la santé, la guérison, la communication, sont à revoir. Même les mots de patient, thérapeute, thérapie, guérison ne sont plus adaptés. Au point que Thierry sollicite souvent l’imagination de ses élèves pour en inventer d’autres. Point clé de ce nouveau paradigme : il ne s’agit plus de « trouble à guérir »À la différence de la psychologie de la maladie – ou psychopathologie –, qui cherche à identifier et éliminer des troubles, et de la psychologie de la santé – ou psychologie positive –, qui mobilise les ressources du bonheur, la psychologie de la pertinence se penche sur les « justesses qui s’accomplissent naturellement chez un être humain ». Ici, le praticien envisage qu’il y ait des justesses et non plus systématiquement des maladies à guérir. Dans ce cas, peut-on encore parler de thérapie ? En effet, la maïeusthésie s’apparente davantage à un accompagnement, dans la mesure où il ne s’agit pas de guérir, mais de prendre soin d’un être dans son déploiement… ce qui s’accompagne néanmoins, nous le verrons plus loin, d’effets cliniques saisissants !”


La méthode élaborée par Thierry Tournebise propose un processus en trois étapes : 
1. L’identification de la part de soi à réhabiliter grâce à l’écoute du ressenti du « patient » 
2. La réhabilitation de cette part à travers une rencontre progressive et subtile à l’intérieur de la psyché
3. La vérification de l’état de la part de soi réhabilitée,du sujet lui-même, puis de son symptôme.

Acheter le livre en ligne

 

“Le praticien instaure avec le consultant une véritable communication fondée sur les principes de « la posture maïeusthésique » : parce qu’il porte un regard ontique (du grec onto – étant, relatif à l’être) sur le consultant, il voit l’être qu’il est (sujet) et non simplement son récit ou sa pathologie (objet). Ce regard conduit naturellement le thérapeute à se sentir honoré, privilégié face à la beauté de cet être et à la confiance qu’il lui témoigne.”

 

“Mais comment un guidage peut-il être non directif ? Ce paradoxe soulève un aspect très subtil, expliqué par Gilles Cointepas, praticien certifié en Dordogne : « Je me suis amusé à imaginer ce que pourrait être un GPS non directif, raconte-t-il. Ça donnerait : “À 100 m, allez où vous voulez” ! Ça ne marche pas… Donc j’ai cherché comment un guidage pouvait être non directif. En fait, j’ai compris que le guidage s’applique sur l’attention du consultant et non sur le contenu de son récit. Le praticien laisse au consultant une liberté totale dans le choix des êtres et des chemins qu’il va prendre pour les rencontrer. Il s’agit donc d’un guidage de l’attention, mais sans imposer aucune direction ni aucun savoir. En fait, le praticien a seulement la certitude qu’il existe un chemin vers un être, mais il ne sait pas qui ni quoi. Et c’est lui qui se laisse guider par le consultant. »

Pour plus d’infos à propos de cet ouvrage, voici le lien direct vers leur site internet : maieusthesie.com

Belle découverte !

Pour plus d’articles de ce type, faites le moi savoir dans les commentaires ci-dessous ! 🙂

Follow Isis:

Comme un lotus dans son étang, je baigne dans le Yoga pour y puiser mon épanouissement et mon inspiration au quotidien ♥

2 Responses

  1. Flavien

    Cette chronique est incroyable, déjà parce qu’elle m’a totalement donnée envie de lire et de découvrir tout ce que tu y exposes ; mais aussi parce qu’elle est d’une clarté !
    Merci pour cette découverte !

    • Isis

      Merci pour ton retour. Ravie que mon partage ait pu t’inspirer, c’est le but ! ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Inscrivez moi à la newsletter mensuelle !